Saint Jean du Gard, village historique des Cévennes

Village au caractère cévenol affirmé, qui s’étire le long du Gardon, la petite capitale du pays camisard s’organise le long d’une rue principale au pied de la tour de l’Horloge, ancien clocher d’une église romane détruite pendant les guerres de religion, égrène de nos jours les heures de la communauté villageoise, et seul vestige d’un prieuré bénédictin du XIIè siècle.Le Pont Vieux, édifié en 1733 pour remplacer un gué et victime lui aussi des caprices de l’eau – le Gardon-, fut reconstruit à l’identique après la crue de 1958. Figurant sur les armoiries de la ville, il est chargé d’une forte connotation affective.La Filature dite Maison Rouge, construite en 1838, est représentative des ateliers où on tirait la soie. Par son architecture et son décor, elle est le symbole du travail de la soie en Cévennes.La cité est le point de départ de plus de 150 km de sentiers.Chaque année pour l’Ascension et la Toussaint, un festival attire les amateurs de toutes les randonnées non motorisées sur les pas de leur glorieux ainé, Robert Louis Stevenson, qui termina ici en 1878 les 220 kilomètres de son célèbre “Voyage en Cévennes avec un âne”.