TOUR DES PENITENTS

La tour faisait partie des anciennes fortifications de Mende. Édifiée en 1161 par l’évêque Aldebert III du Tournel, elle est connue jusqu’en 1655 sous le nom de grande tour d’Auriac. En 1593, elle est restaurée par le gouverneur catholique de Mende, Montmorency Fosseuse qui détruit l’hôpital pour aménager une citadelle. L’ensemble ne durant que quelques années, la fin du conflit des guerres de Religion entraînant son démontage à l’exemption de l’ancien système de remparts. Au XVIIe siècle, une chapelle est édifiée pour la confrérie des Pénitents Blancs et la tour servit de clocher, d’où son nouveau nom. C’est d’ailleurs cette fonction qui explique sa conservation lors du démontage des remparts à partir de 1765. L’ouvrage se présente sous forme de tour semi-circulaire, elle est plate sur le côté ville. La tour est coiffée de machicoulis portant une toiture qui n’est pas celle d’origine. Au sommet se trouve le clocher.