Le Parc national des Cévennes

Aire de batage - Bellecoste ©EICC

Aire de batage – Bellecoste ©EICC

Créé le 2 septembre 1970, le Parc national des Cévennes est le seul parc national métropolitain à être habité de façon permanente et cultivé jusque dans son cœur. Depuis des millénaires, les activités humaines, notamment le pastoralisme, contribuent au façonnage des paysages et à la protection de l’environnement.
Il est géré par un établissement public d’Etat à caractère administratif, placé sous la tutelle du Ministère chargé de la protection de la nature et son siège se trouve à Florac en Lozère.
Le cœur du Parc national, d’une superficie de 93 500 hectares, est entièrement englobé dans le Bien inscrit en 2011 au Patrimoine mondial de l’Humanité.

Le Parc national a également été désigné Réserve de biosphère en 1985 ; cela signifie qu’il a été choisi pour être le terrain d’application du programme Man and Biosphere de l’UNESCO. Il s’agit de promouvoir un mode de développement économique et social basé sur la conservation et la valorisation des ressources locales en favorisant la participation citoyenne.

L’État a fixé au Parc national des Cévennes trois grandes missions :

  • connaître et protéger
  • accompagner le développement durable du territoire
  • accueillir et sensibiliser

Le Parc national des Cévennes est l’un des principaux gestionnaires du Bien inscrit (son territoire représente 71% du Bien) et travaille ainsi avec l’Entente Interdépartementale des Causses et des Cévennes pour gérer et protéger ce territoire d’exception au travers de ses propres objectifs.

Il vient ainsi d’élaborer sa nouvelle charte, approuvée par décret le 8 novembre 2013. Ce document de planification, fruit de la loi du 14 avril 2006 de réforme des parcs nationaux, traduit un projet de territoire concerté entre le cœur et ses espaces environnants, l’aire d’adhésion, à laquelle les communes ont libre choix d’adhérer ou pas.
D’une durée de 15 ans, cette charte est constituée d’orientations et d’objectifs qui concernent directement les enjeux du Bien inscrit au Patrimoine mondial tel que : valoriser le patrimoine, développer un urbanisme durable, soutenir l’agriculture, gérer l’eau, protéger la nature, les paysages…

Pour en savoir plus, télécharger : « Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de agro-pastoralisme méditerranéen inscrit sur la liste du patrimoine mondial en 2011 – Contribution de la charte »
Pour en savoir plus sur le Parc national : www.cevennes-parcnational.fr