Sur les pentes du Mont Luziers

Départ de Générargues à proximité de la mairie, suivre La Rode, Le Viala, Camaou puis, Le Roucan. De ce carrefour suivre Générargues en passant par Montsauve et la Bambouseraie. Retour à Générargues en suivant Le Moulin Richter. A voir :  – La Bambouseraie en Cévennes, parc créé en 1856 par Eugène Mazel, botaniste grand amateur de bambous. – Le temple en pierres et en briques dominant le village avec son clocher octogonal. – Le nombreux moulins, anciennes filatures ou les moulineries de soie le long de l’Amous. – Le Train à Vapeur des Cévennes. Départ possible de la Bambouseraie. – Les anciens fours à chaux (La Blaquière, Le Bruel, Le Robert). – Le lavoir au coeur du village. – Les capitelles dans les garrigues. A savoir :  Dès le début du XVIIe siècle, la commune s’enrichit grâce à l’élevage du ver à soie. Les fermes furent agrandies pour accueillir cet élevage et les mûriers plantés en grand nombre. L’élevage du ver à soir (le magnan) consiste à élever les oeufs d’un papillon, en les nourrissants de feuilles de mûriers. Pour passe au stade de chrysalides, les chenilles se fabriquent un cocon… de soie. Ensuite, il ne reste qu’à dévider les cocons, ce qui sera fait dans les filatures. La crise agricole, les textiles nouveaux, les importation d’Extrême-Orient sonnèrent la fin de cet élevage.