ESCALIER DU XVIIIE SIECLE

“Hôtel particulier puis imprimerie, la maison conserve des restes de fortifications dans le jardin, ainsi qu’une ancienne poterne du “Gabion de Champnou” par laquelle la tradition fait passer le capitaine Merle en 1580. L’édifice conserve un escalier rampe sur rampe en pierre avec rampe en fer forgé. Le limon en pierre appareillée repose sur des piliers doriques. Les rampants de l’escalier sont constitués par des voûtes d’arête”. Informations issues de la base de données Mérimée.